Le monde du sport est un univers assez vaste où il est commun de retrouver une immense diversité d’activités physiques. C’est au milieu de celles-ci que figurent les courses à pied. Avez-vous une idée des différents types de course à pied qui existent ?  Découvrez 3 dans cet article.

Le sprint

Le sprint fait partie des courses à pied les plus rythmées. À l’opposé des autres sports de course, celui-ci ne nécessite pas forcément un effort qui dure énormément dans le temps. À l’opposé, il nécessite un effort très intense sur un intervalle de temps réduit. Il sollicite de la part du coureur de déployer une vitesse maximale dans l’exercice. Selon l’intervalle de temps sur lequel se déroule le sprint, celui-ci peut être considéré comme étant un sprint long ou un sprint court. Les coureurs qui participent à ce type d’activité sont généralement désignés sous l’appellation de sprinters. En général, la pratique de ce type de course nécessite suffisamment de force et de vitesse, sur une distance maximale de 400 m.

 

Le marathon

Le marathon est une variante de la course à pied qui est pratiquement l’opposé du sprint. Celui-ci ne fait pas premièrement intervenir la vitesse. Il sollicite beaucoup plus de l’endurance chez le coureur. Datant de 1896, le marathon apparaît pour la première fois aux JO de la ville Athénienne. Depuis lors, il est considéré comme l’une des plus grandes épreuves officielles des Jeux olympiques. Depuis quelques années déjà la distance de course pour un marathon a été approximativement définie à un peu plus de 41km.

Les courses de haies

C’est une épreuve appartenant à la catégorie de l’athlétisme. C’est une course à pied qui consiste simplement pour le coureur, à effectuer un sprint tout en franchissant des obstacles. Ce sont des haies qui sont disposées le long du parcours à intervalles réguliers. Le coureur devra réaliser une telle course sur une distance maximale de 400 m (sachant qu’il existe des épreuves de 100, 110 et 200 m).